vendredi 25 octobre 2013

IX




L'école a oublié d'enseigner à ses enfants, une matière fondamentale, qui commande notre QUALITE DE VIE : LE RESPECT (on en revient toujours à lui) !



C'est la base de la communauté, les fondations de notre existence. C'est lui qui mène la danse, donne le ton.

Je suis contente de voir que certaines émissions le remettent au goût du jour.


La vie va peut-être changer ! Entendre le mot "respect", dans la bouche d'un jeune, tient du miracle car ils l'emploient sans en connaître le sens exact. Mais les miracles existent !



Dernièrement, je me suis vue tutoyée par une amie de ma fille de 18 ans.Je suis restée sceptique, moi, mère de famille honorable ! Ma profession m'habitue au tutoiement, mais venant d'une ado et avec tant de naturel, m'a sidérée.



Mon rôle de maman s'est senti bafoué ! Cette manière cavalière de m'aborder, m'a convaincue que l'éducation ou plutôt le manque d'éducation est responsable. Son comportement aurait été inadmissible  et impensable à mon époque, pas si lointaine cependant.



Il souligne bien un savoir-vivre défaillant. Par ailleurs, cette innocence à me dire "tu", devant ma fille gênée, la rendait presque attachante.



Les jeunes sont comme ça. Ces valeurs manquantes, se traduisent par cette facilité de langage. La faute ne leur revient pas, ce n'est que le résultat des enseignements adultes : UNE RECOLTE.



Ce franc-parler n'aboutit pas au dialogue. Ils doivent apprendre à doser leurs mots et oublier cette façon désinvolte de s'adresser aux adultes. Leurs pensées seraient traduites aussi bien, sinon mieux.



Cela me choque encore, même si je les fréquente tous les jours et que je les aime.



Je les plains vraiment !

DOMI


lavraieviesurtout.blogspot.fr



PARTIE IX